jeudi 30 août 2012

TCHELITCHEV et TCHEKHOV


Voici un peintre, décorateur, artiste touche-à-tout dont je croisais ici ou là les œuvres séduisantes sans jamais vraiment pouvoir en identifier l'auteur. C'est chose faite notamment grâce à ce billet excellent du blog "Les diagonales du temps" qui vous renseignera avec une merveilleuse précision sur la destinée romanesque et l'art éclectique de Pavel Tchelitchev. Certains aspects de son travail me laissent indifférent ou me déplaisent franchement, mais soudain une œuvre apparaît et se détache, stupéfiante, irrésistible, côtoyant des productions étranges, maladroites, décevantes... Tchelitchev fut prolifique et désordonné dans sa quête du beau, c'est à ce prix parfois qu'on tombe par hasard sur le sublime et qu'on échoue régulièrement sur des rivages improbables ou médiocres.

http://www.lesdiagonalesdutemps.com/article-pavel-tchelitchev-83671979.html

De la Russie aux USA en passant par l'Ukraine et Paris, il traversa un XXème siècle tourmenté, tantôt richissime, tantôt misérable, mais toujours passionné d'art et entouré d'amis créatifs, d'amants problématiques, (et vice versa). J'aime la variété de son style, la richesse de sa palette, l'intensité qu'il apporte à ses portraits, ici essentiellement masculins, les expérimentations de ses lignes qui témoignent de la grande liberté artistique et morale dont il avait le goût, au risque de se faire mal voir ou oublié par ses contemporains. Une fois contemplées, certaines œuvres ne se laissent pourtant pas oublier si facilement, à vous de voir.

Et pour rester dans cette couleur slave, quelques citations du bon oncle Anton Tchekhov qu'on aime à se rappeler.


"La paresse et l'oisiveté, c'est contagieux!"


"On souffre moins quand on ne voit pas celui qu'on aime."


"Lorsqu'on n'a pas de vie véritable, on la remplace par des mirages."


"L'indifférence est une paralysie de l'âme."


"Nous ne sommes pas heureux et le bonheur n'existe pas, nous ne pouvons que le désirer."


"Ne peut-être beau que ce qui est grave"


"Il n'y a rien dans la vie qui vaille la peine de donner au Malin la plus petite parcelle de son âme."


"L'état normal d'un homme est d'être un original"


"Il n'y a rien de nouveau dans l'art, excepté le talent."


1 commentaire:

Javier Arnott Álvarez a dit…

Alguien sobre quien tengo una entrada pendiente.