mercredi 6 mars 2013

LES DÉSARÇONNÉS DE QUIGNARD


"Tous les enfants trouvent dans ceux qui les ont conçus le modèle de leur malheur."

*
"Dieu dit : Meliores sumus singuli. Nous sommes meilleurs isolés.
Il n'est pas judicieux de poursuivre les souhaits de ses parents. Il est malencontreux de suivre les voeux du groupe. Que rien ne transfère sur ta tête. Evade-toi du transfert. Cesse de servir. "Partout la haine est primaire" veut dire " Partout la solitude est préférable."



"La vie de chacun n'est pas une tentative d'être. Elle est l'unique essai... La vie ne connaît pas "le texte original " de la mort. Elle ignore "le texte définitif" où elle verse. Mais on a sous la main des épreuves, des impressions, des ébauches, des brouillons, des commencements, des manuscrits."


"Cela tombe comme la foudre; cela fond comme l'aigle; cela renverse la prédiction; toute vraie pensée désarçonne le curieux habitant de l'âme, colonisé par la langue, submergé par le rêve, orienté par la faim, affolé par le désir."


"La voluptas est un taedium vitae. L'orgasme est un dégoût de la vie. C'est une défascination. A l'instant de sa réalisation la reproduction de la vie se dé-chaîne et dé-voile sa face de mort. La vie vient se dégoûter d'elle-même dans la plus grande de ses joies... De cette amertume à l'intérieur même du plaisir naît la tristitia, qui est inexcitabilité du désir, endormissement de l'âme, rêve et aussitôt, dans le rêve, regret du désir, hallucination de la jouissance..."


"Pourchasser et lire ne se discernent pas chez le lettré : in-citation des passages que ses yeux lisent et ek-citation des fragments que sa main arrache au sein des livres qu'il lit."


"Il faut aller quérir là-bas, seul, au-delà du monde visible, au-delà du monde connu, dans le territoire jamais vu, dans la forêt aventureuse, dans l'origine, sous la peau, dans le coeur, dans le ventre, dans la grotte, la force qui manque ici."


"La seule chose interdite dans la vie sociale : ne pas hurler avec les loups.
La démocratie : le plus grand nombre de loups qui hurlent dicte le hurlement de tous.
L'essence de la morale: celui qui ne hurle pas avec les loups est dévoré par eux."


"Il faut engager une lutte -à fond perdu- contre le social. Mais ne surtout pas l'engager un contre tous. Ne surtout pas l'engager comme un bouc émissaire qui en assurerait l'unanimité en amoncelant les pierres dans les mains tendues de tous ceux qui le visent. Il ne s'agit pas d'engager une lutte intégrale pour y périr. Il faut engager une vie secrète où survivre."


"Tout est perdant, tout est perdu, tout est fragile, tout est rare et tout, devenant moins nombreux, devenant plus rare, devient splendeur. Splendeur d'autant plus irradiante qu'elle se fait plus rare et plus éparse."


"OTIUM ET LIBERTAS, telles étaient leurs valeurs.
Voilà pour moi le rêve : une compagnie de solitaires.
La seule chose, à quoi je confie mes heures, qui est certaine, c'est que la lecture, dans le monde, la réalise, chaque fois qu'un livre s'entrouvre."


fragments de "LES DÉSARÇONNÉS"  Dernier Royaume VII  de Pascal Quignard
croquis anonymes du XVIIIème siècle

1 commentaire:

Javier Arnott Álvarez a dit…

Soberbio paseo por el academicismo y el virtuosismo.