dimanche 5 janvier 2014

PAJAMA : CADMUS, FRENCH, HOENING AND THE OTHERS...





Le groupe photographique PAJAMA doit son nom aux deux premières lettres de chacun de ses composants Paul Cadmus, Jared French et son épouse Margaret Hoening. Amis, ex-amants ou mariés, ces trois artistes américains passèrent du bon temps dans les années quarante sur les plages nudistes des Fire Islands, menant une vie communautaire  où dominait un grand sens de l'hédonisme et du plaisir au naturel. 







Plusieurs séries photographiques en témoignent  à mi-chemin entre le document sociologique sur une contre-culture américaine et la pure expression artistique. Posant eux-même ou faisant poser leurs amis, ces images reflètent un climat de grande liberté et de fraternité, la philadelphia utopique et solaire dans un monde secoué par la guerre mondiale. Un groupe d'amis nus sur des plages désertes opposent la beauté et la tendresse à la barbarie du monde. Des hommes se déchirent, se massacrent au nom d'idéologies prétextes… d'autres vouent un culte au soleil, au corps épanoui et aux images pacifiques et sensuelles.







French et Cadmus s'inspireront à loisir des ces photographies qui rappellent l'art  subtil de Herbert List ou de Laure Albin-Guillot.








Le désormais célèbre Georges Platt Lynes se joindra un temps à Pajama et immortalisera de clichés longtemps censurés l'existence estivale et délicieusement transgressive de ses membres et invités parmi lesquels l'inévitable Tennessee Williams, qui joue ici les odalisques inversées !





3 commentaires:

Javier Arnott Álvarez a dit…

Cuando aún USA tenía la oportunidad de hacer que todo hubiera sido diferente.

guillo a dit…

magnifica reseña de lo que fue un periodo floreciente a homoerotismo

guillo a dit…

un gran periodo homoerotico, que solo logro florecer.