vendredi 27 janvier 2012

Chez JEAN COCTEAU à SANTO SOSPIR

"Jean Cocteau mettait son coeur même sur les murs" disait Jean Marais.
C'est ce que l'on peut constater et admirer lors de la visite de la Villa Santo Sospir à Saint-Jean-Cap-Ferrat sur la Côte d'Azur. Le poète passa treize années dans cette ravissante maison perchée au bout du cap d'où l'on jouit d'un panorama éblouissant.


La villa appartient à Francine Weisweller, amie de coeur et mécène de Cocteau en la compagnie duquel elle vécut dans les années cinquante et qui lui permit de décorer, d'abord par jeu puis comme un vrai projet artistique, sa villégiature sur la Riviera.




Encouragé par ses voisins Picasso et Matisse, Cocteau se mit à "tatouer" les murs en suivant une thématique mythologique et méditerranéenne: faunes, pêcheurs, dormeuses, Diane et ses cerfs, profils de Narcisses entrecroisés, motifs maritimes et solaires....



"Il ne fallait pas habiller les murs, c'est pourquoi j'ai dessiné sur leur peau."


Le résultat est celui d'une grotte enchantée qui peut rappeler les mystères de Pompéï, un style grotesque raffiné, les fresques renaissances d'un Giotto ou Pietro Della Francesca qui toujours inspirèrent Cocteau, avec des accents modernistes suggerés par la maîtrise de la ligne épurée.



La décoration mobilière est assurée par Madeleine Castaing, autre amie de Jean qui décora aussi le dernier refuge de Milly-La-Forêt et ajoute le charme un peu rococo-rustique des bambous, des tapis panthère et des porcelaines kitsch.







A suivre sur le blog d'autres messages sur Cocteau et le Sud...

3 commentaires:

Arrakis a dit…

Magnífico! Não conhecia. Obrigado pela partilha. Abraço amigo.

St Loup a dit…

Magnifique! L'esprit Cocteau partout. Quoi de plus?

Javier Arnott Álvarez a dit…

Une excellente proposition!