dimanche 25 novembre 2012

ELOGE



" C'est au moment opportun qu'il eût fallu cueillir l'amour
Mon âme, dans ta jeunesse ;
Mais qui a vu l'éclat fugace
Du visage de Théoxène,
Et ne sent point l'enflement du désir, d'airain,
De fer, on a forgé ce cœur noir
À un feu de glace ;  ou d'Aphrodite,
Le mépris et le regard oblique ;
Ou alors, le choix effronté du lucre ;
Ou bien la témérité des femmes
Le subjugue : leur froid chemin l'avilit.
Mais moi, comme cire écrasée de soleil,
Labeur des saintes abeilles, je fonds à la vue
De la jouvence éclatante de cet enfant."

PINDARE  Fragment d'éloge












PHOTOGRAPHIES Sébastien Paul Lucien

2 commentaires:

Javier Arnott Álvarez a dit…

Los reflejos de la juventud vistos desde la edad madura cuando todo comienza a difuminarse en la memoria.

Sébastien Paul Lucien a dit…

Es exactamente eso Javier, muy bien visto ! como siempre ! abrazo