vendredi 16 novembre 2012

ICI TOUT REVERDY


                                    TARD DANS LA VIE

"Je suis dur
Je suis tendre
Et j'ai perdu mon temps
A rêver sans dormir
A dormir en marchant
Partout où j'ai passé
J'ai trouvé mon absence
Je ne suis nulle part
Excepté le néant
Mais je porte caché au plus haut des entrailles
A la place où la foudre a frappé trop souvent
Un coeur où chaque mot a laissé son entaille
Et d'où ma vie s'égoutte au moindre mouvement"

Pierre REVERDY 














Photos Sébastien Paul Lucien, Jardin Botanico de Buenos-Aires

2 commentaires:

Javier Arnott Álvarez a dit…

Logras que esas esculturas respiren.

Sébastien Paul Lucien a dit…

Gracias Javier ! pero ellas respiran de verdad sin que yo haga nada ! Hasta dicen que a la noche dan fiesta en el jardin Botanico. Deberiamos juntarnos a ellas. Hay unos Adonis y Apollo de marmol que se aburren solitos ! ; )