mercredi 10 octobre 2012

EROS DANS UN JARDIN


Le vent de l'autre nuit a jeté bas l'Amour
    Qui, dans le coin le plus mystérieux du parc,
    Souriait en bandant malignement son arc,.
    Et dont l'aspect nous fit tant songer tout un jour !





    Le vent de l'autre nuit l'a jeté bas ! Le marbre
    Au souffle du matin tournoie, épars. C'est triste
    De voir le piédestal, où le nom de l'artiste
    Se lit péniblement parmi l'ombre d'un arbre,






  Oh ! c'est triste de voir debout le piédestal
    Tout seul ! Et des pensers mélancoliques vont
    Et viennent dans mon rêve où le chagrin profond
    Évoque un avenir solitaire et fatal.


Oh ! c'est triste ! - Et toi-même, n'est-ce pas ? es touchée
    D'un si dolent tableau, bien que ton œil frivole
    S'amuse au papillon de pourpre et d'or qui vole
    Au-dessus des débris dont l'allée est jonchée.




Poésie de Paul Verlaine "L'amour par terre"

*

Photographies de Sébastien Paul Lucien
www.splphotographie.blogspot.com.ar

5 commentaires:

David Hornero a dit…

Precioso... trabajo. Saludos.

Javier Arnott Álvarez a dit…

Desde luego en las imágenes no se aprecia ningún futuro solitario y fatal, pero bueno, no te enmendaré la plana.

St Loup a dit…

Bravo pour les photos et pour le choix de Verlaine. Magnifique association!

Sébastien Paul Lucien a dit…

Merci cher mystérieux Saint-Loup !

Sébastien Paul Lucien a dit…

Muchas gracias por sus visitas y comentarios querido Javier y David! un abrazo grande!