jeudi 31 janvier 2013

BEAU COMME L'ANTIQUE


Le Musée archéologique de Naples est un des plus prestigieux dans le domaine de l'antiquité romaine. Héritier de la collection Farnese et des multiples fouilles des sites voisins ( Pompéï, Herculanum, Stabies etc...) on y retrouve les grands domaines esthétiques que les Romains surent imiter des Grecs :  la sculpture, la mosaïque, les fresques, mais aussi une immense section concernant les objets de la vie quotidienne, verreries, ustensiles de métal, poterie, bijoux....
Son cabinet secret offre un éclairage peu connu sur l'érotisme romain, l'imagerie pornographique, le culte du fascinus, pénis érectile et propiciatoire dont Quignard parle si bien dans "Le sexe et l'effroi".
La section des mosaïques révèle la délicatesse et la richesse d'un art qu'on jugerait à tort exclusivement décoratif. 
Ce sont les salles consacrées aux fresques recueillies des murs de villas pompéïennes qui constituent le trésor du musée. Nous ne les verrons pas ici bas car les photos y sont logiquement interdites, mais je réserve un prochain article sur le site de Pompéï lui-même.

( voir ancien post  ici :   http://mescouleursdutemps.blogspot.fr/2010/11/aeterna-pompeia.html  )

En attendant petit détour par  la salle des sculptures dont voici quelques sublimes reliquats visuels. De l'Antinous au Doriphore en passant par le Coureur et la jolie Biche, c'est toute la beauté réchappée du temps qui se dresse devant le visiteur.













2 commentaires:

Javier Arnott Álvarez a dit…

Ese gabinete secreto nos viene a demostrar que, a pesar del tiempo transcurrido, poco han cambiado las cosas; al menos en ciertos aspectos.

Magníficas fotos.

Sébastien Paul Lucien a dit…

Gracias querido Javier, reservo unas otras fotos sobre el cabinet secret que van a confirmar tus palabras ( siempre pertinentes!) abrazo