dimanche 21 août 2011

GUEULE D'AMOUR



J'ai mon moment "Jean Gabin jeune" alors je vois ou revois les films classiques des années trente qui sont taillés pour lui comme des écrins, tel le splendide Gueule D'amour de Jean Gremillon. Un trop beau Spahi s'éprend d'une trop belle aventurière, cocotte un peu garce qui veut à la fois le fric et la romance, incarnée par l' irrésistible Mireille Balin. Gueule d'amour ou comment un tombeur des coeurs perd la tête pour une croqueuse de diamants. Le jeu plein de naturel et de nuances de Gabin est d'une fraîcheur toujours intacte: il est rare de voir encore aujourd'hui un acteur capable d'imprimer à son visage mille expressions en un seul plan et de nuancer chaque réplique d'une tonalité si juste et si personnelle. Le film correspond à tout ce qui enchante dans la tradition du réalisme poétique français de l'époque: décors pittoresques, dialogues impeccables, romantisme exacerbé et brisé par les lois des réalités sociales. On en redemande.





















1 commentaire:

pe-jota a dit…

Ces prétendants, pas trop belles, mais extrêmement attrayant que la France nous a donné, mais avec une attractivité dindiscutible. Et, surtout, de bons acteurs.