samedi 22 octobre 2011

NOIRE MARIA

MARIA CASARES par Leonor Fini



Jamais native espagnole n'incarna aussi bien le charme ténébreux et l'élégance froide à la française. Maria Casares est l'émouvante dame en noir et blanc des chefs-d'oeuvres de l'écran: Clair, Bresson, Cocteau, Autant-Lara et bien d'autres encore lui taillèrent des rôles sur mesures. Colombine désabusée des Enfants du paradis, dame du bois de Boulogne, noble italienne de Parme, princesse des enfers, chacun de ses rôles souligne cette oscillation entre l'amoureuse ardente et la femme fatale impassible. Toutes émotions scellées derrière son visage de statue baudelairienne aux yeux toujours humides.

























1 commentaire:

pe-jota a dit…

Une honte, une perte, elle est revenue à l'Espagne et l'Espagne a donné le recul, je pense que je suis l'un des rares qui se souvient de qui était la fille de Casares Quiroga