jeudi 29 septembre 2011

ESTRELLA FLAMENCA



J'avais eu la chance d'écouter chanter son père Enrique Morente quelques mois avant sa disparition. J'attendais la digne héritière pour sa première visite en Argentine avec une grande ansiedad. Ce premier récital de Estrella Morente à Buenos-Aires a été un des plus émouvants auxquels j'ai eu la chance d'assister. Rarement occasion m'a été donnée de vibrer à une voix si parfaitement maîtrisée dans la puissance et la musicalité. Le sentiment d'avoir sur scène une prima donna du folklore urbain, comme Carmen Amaya, Edith Piaf ou Amalia Rodriguez.




Entourée d'un groupe de musiciens de haut vol, Estrella occupe avec maestria la scène où elle évolue avec la force et la grâce d'une grande figure flamenca. Elle sut aussi investir le parterre qu'elle parcourut en chantant a capella dans une performance que seule les très grandes peuvent se permettre. Le climax du récital a été ce soir-là dû à l'interprétation de tangos comme "Naranja en flor, Maria de Buenos-Aires" ou encore "Volver" qui l'a rendue célèbre grâce au film éponyme d'Almodovar (elle y fut la voix chantée de Penélope Cruz) qu'elle revisite avec ses ornements flamencos très risqués en terre tanguera mais avec une si grande intensité dramatique qu'elle en arrive à transcender les codes musicaux.

Ce fut particulièrement le cas avec le tango que je préfère entre tous "Nostalgia" qui devint dans la voix électrisante et l'interprétation à fleur de peau de Estrella Morente un hymne déchirant qui impose le silence et les larmes dans le théâtre.





1 commentaire:

pe-jota a dit…

Cette femme est ce que les Espagnols appellent "Tronio por derecho propio", pas de traduction, désolé. Plus qu'une star, c'est la connaissance séculaire del Cante, une voix aussi vieux et plein de l'histoire, digne héritier d'une tradition familiale.

http://www.youtube.com/watch?v=z0_bKLiZrxU