mercredi 1 février 2012

NABIL


Son nom Youssef Nabil rappelle les peintres Nabis, tout comme son art au croisement de la photographie et de la peinture. On y retrouve une délicatesse sensuelle et une aura de douceur spirituelle qui rappellent l'Egypte d'antan dont il est originaire. Nabil semble s'être spécialisé dans un orientalisme soft trempé à l'anonymat des grandes villes modernes qu'il traverse. On contemple dans ses travaux très soignés des panoramas pour solitaires, des chambres d'amour furtif, des salles de cinéma où se jouent des mélos surannés pour divas nostalgiques. Cet artiste devrait s'éloigner des mirages cinématographiques et s'inspirer des poèmes de Cavafy que peuvent évoquer certaines de ses meilleures photos.
Il expose à la Maison Européenne de la photographie, un ensemble de tirages assez facilement choisis (stars comme Deneuve ou Rampling, imagerie un peu kitsch, série assez convenue) et somme toute assez décevant. je propose ma petite sélection perso de ses travaux recueillis çà et là. Bon voyage...









2 commentaires:

leopold estape a dit…

Youssef Nabil plus d'images:

http://leopoldest.blogspot.com/2011/03/youssef-nabil.html

Javier Arnott Álvarez a dit…

Hace tiempo dediqué una entrada a su trabajo en mi blog, me fascinan estas imágenes con ese especial toque vintage que les otorga el coloreado.