dimanche 5 février 2012

VENISE (S) selon PAUL MORAND


"Venise résume dans son espace contraint ma durée sur terre, située elle aussi au milieu du vide, entre les eaux foetales et celles du Styx."


"Comme une vieille sur ses béquilles, Venise s'appuie sur un forêt de pieux; il en a fallu un million rien que pour soutenir la Salute et c'est insuffisant."


"Les maisons de Venise sont des immeubles, avec des nostalgies de bateau: d'où leurs rez-de-chaussée souvent inondés. Elles satisfont le goût du domicile fixe et du nomadisme."

"L'objet est toujours moins sombre que son reflet, disaient les peintres; seul le reflet de Venise dans notre mémoire est plus léger que la réalité."

"Parfois je cherche à me faire saigner, en m'imaginant que Venise meurt avant moi, qu'elle s'engloutit, n'ayant finalement rien exprimé sur l'eau, de sa figure... Venise se noie; c'est peut-être ce qui pouvait lui arriver de plus beau?"

Photos Sébastien Paul Lucien

2 commentaires:

Javier Arnott Álvarez a dit…

Mágicas imágenes !!!!

victor a dit…

des photos superbes et les vers aussi